500 policiers de Mbuji-Mayi sensibilisés à la lutte contre la discrimination au VIH/sida

par -
0 450
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La campagne de sensibilisation contre la discrimination liée au VIH/sida et le dépistage ciblant 500 éléments de la Police nationale congolaise, PCN, basés à Lukelenge, le site de formation de la PNC situé à 13 km de Mbuyi-Mayi, au Kasaï oriental, a été lancée le 5 aout 2016, c’est ce que révèle un communiqué de presse de la Monusco lors de sa conférence de presse hebdomadaire d’hier mercredi 10 août.

Lors de cette campagne, les policiers se sont familiarisés avec les voies de transmission du VIH/sida, la prise en charge de la maladie et les stratégies mondiales mises en place par l’ONUSIDA et tous ses partenaires pour mettre fin au sida, d’ici 2030. Sur les 500 policiers sensibilisés, 437 ont choisi de passer un test de dépistage, pour connaitre leur statut sérologique, selon l’approche Droits Humains qui soutient que tout le monde a droit à l’information sur le Sida, au dépistage et au traitement. Cette campagne de sensibilisation a fait fort effet parmi la population environnante du centre de formation de Lukelenge qui a assisté volontiers aux séances de sensibilisation faites simultanément en lingala et en tshiluba, avant de participer aussi au dépistage volontaire. Le maire de Mbuji-Mayi, Jean-Paul Ntambua qui a lancé cette campagne, a été le premier à se faire dépister. Il a été suivi du Président de la cellule de lutte contre le Sida de l’Assemblée provinciale.

Cette campagne de sensibilisation des policiers est portée par la mairie de Mbuji-Mayi, qui matérialise ainsi l’Initiative-Ville de l’ONUSIDA qui appelle les villes à s’impliquer davantage dans la riposte du VIH/sida. En effet, le maire de Mbuji-Mayi comme ses collègues, invités au 4ème Sommet mondial des Maires et leaders d’Afrique et d’ascendance africaine, tenu à Accra au Ghana du 1er au 30 juin 2015, avait signé la déclaration de Paris de 2014 par laquelle les Maires de grandes villes du monde se sont engagés à accélérer la riposte au VIH/ Sida dans leurs agglomérations respectives afin de mettre fin à cette épidémie d’ici 2030.

Plus de 7200 préservatifs masculins ont été distribués au cours de cette campagne organisée par l’ONUSIDA en partenariat avec le PNMLS, le PNLS, l’OIM, La MONUSCO et SANRU.

ONUSIDA est un programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida qui guide et mobilise la communauté internationale, en vue de concrétiser sa vision commune : « Zéro nouvelle infection à VIH. Zéro discrimination. Zéro décès lié au sida. » L’ONUSIDA conjure les efforts de 11 institutions des Nations Unies – le HCR, l’UNICEF, le PAM, le PNUD, L’UNFPA, l’UNODC, ONU Femmes, l’OIT, l’UNESCO, l’OMS et la Banque mondiale. Il collabore étroitement avec des partenaires mondiaux et nationaux pour mettre un terme à l’épidémie de sida à l’horizon 2030 dans le cadre des objectifs de développement durable.

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse