30 octobre 1974- 30 octobre 2016: 42 ans jour pour jour, Mohammed Ali battait George Forman par K.O

par -
0 365
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

42 ans après, la République démocratique du Congo, ex Zaïre avait permis à l’humanité entière de braquer les yeux sur Télé Zaïre de l’époque, aujourd’hui RTNC, Radio-Télévision nationale congolaise, de suivre le Combat dit du « Siècle » entre Cassius Clay converti Mohammed Ali et George Foreman, alors détenteur de la ceinture et champion du Monde poids lourd. Après diverses tractations pour arracher des mains des Anglais l’organisation de ce combat du siècle, la République démocratique du Congo ex Zaïre fut à son apogée. Une enveloppe de 10 millions de dollars à chacun fut décaissée par le Maréchal Mobutu, président fondateur du Mouvement Populaire de la Révolution, MPR, en vue de vendre l’image de ce grand Zaïre à l’occident. Au cours des ce championnat du monde, se disputa la double ceinture de WBC-WBA, ceinture remportée par Mohammed Ali, à la 8ème round, mettant ainsi K.O George Foreman, détenteur de la ceinture. Et ce, à la grande satisfaction des Zaïrois d’aduler et de savourer le triomphe de Mohammed Ali par le chant entonné en chœur : « Ali, Boma ye! », entendu : « Ali ! tue-le ».

Cependant, ce grand événement qui avait attiré le monde, s’était déroulé dans la Commune de Kalamu, précisément au Stade Tata Raphaël, à l’époque stade du 20 mai. C’était à 3 heures du matin, heure permettant aux Américains de vivre en live ce combat dit du siècle. Malheureusement, le stade qui avait accueilli ledit événement est devenu à ce jour un mouroir, du fait que les locaux qui servaient d’entrainement aux deux boxeurs sont dans un état pitoyable, alors que le ministère des Sports devrait en réalité capitaliser, pour en faire un lieu touristique, symbole de la force de la République démocratique du Congo, question de pérenniser l’histoire. Hélas, quand les bons diseurs mais mauvais faiseurs s’emparent de la gouvernance !

La République démocratique du Congo, terre du noble art qui a fourni à l’humanité de grands boxeurs à l’instar de Sumbu Kalambayi dit Ali, Mukuna, Belchika et les autres, doit avoir honte que le film réalisé en mémoire du combat du siècle, soit réalisé, non en RDC, terre qui a organisé ledit combat mais au Zimbabwe, usant du décor du Stade du 20 mai.

30 octobre 1974-30 octobre 2016, 42 ans plus tard, les Congolais se souviennent de ce combat qui a vu son champion Mohammed Ali terrasser George Foreman, mais que le Stade du 20 mai, une honte pour la République. Puisque pareille date, la bourse devrait parler pour commémorer cet événement. Sans doute, l’homme blanc ayant la culture du tourisme serait conséquent pour rendre hommage à ce grand champion qui fut Mohammed Ali. Paix à son âme !

Dans un passé récent, sa fille fut couverte de honte de voir l’état du Stade qui avait accueilli le combat de son père, alors qu’à l’époque, elle avait moins de 10 ans d’âge, lorsqu’elle accompagna son père à Kinshasa dans le cadre de ce combat mémorable.

Un peu de modestie aux autorités compétentes aux pareils événements.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse