30 janvier: La RDC célèbre le premier anniversaire de la journée nationale contre la THA

par -
0 1360

Le ministère de la Santé publique et le Programme national de lutte contre la trypanosomiase humaine africaine (PNLTHA) ont commémoré, mercredi 30 janvier à Kinshasa, le premier anniversaire de la Journée nationale de lutte contre la trypanosomiase humaine africaine (THA), communément appelée maladie du sommeil, rapporte le quotidien kinois Forum des As.

Deux temps forts ont ponctué la célébration de ce premier anniversaire : à cet effet, un colloque scientifique a été organisé dans la matinée, à Kempinski Fleuve Congo Hôtel. A cette occasion,  des scientifiques, venus de divers horizons ont réévalué l’engagement de la RDC d’éliminer cette maladie, d’ici à 2020.

Présentant l’historique et les perspectives de la THA en RDC, le directeur du PNLTHA, Dr Erick Miaka Muamba a salué la baisse du nombre de cas qui est passé de 1.100 en 2017 à 640 en 2018.

Délégué de l’OMS, le Dr Augustin a planché sur la stratégie d’élimination de la THA qui se décline en : « la détection des cas par les unités mobiles ; le dépistage actif et passif ; la mise en place des sites sentinelles ; la formation des prestataires et le traitement  proprement dit ».

Dr Wilfried Mutombo de l’ONG internationale Drugs Neglected Diseases initiative (DNDI), et à sa suite plusieurs autres intervenants des organisations partenaires et des institutions de recherche au niveau tant national qu’international, ont exposé sur les essais cliniques ayant conduit à la mise sur pied d’un médicament oral moins toxique et des méthodes de tests utilisables dans les milieux sans électricité.

Certains conférenciers ont aussi parlé de la digitalisation comme outil de décision dans la

lutte contre cette grave maladie.

Après la matinée scientifique, la partie officielle voire festive de la manifestation s’est déroulée dans  l’après-midi.

Directeur de cabinet du ministre de la Santé, Albert Mukengeshayi a indiqué à l’assistance que le Gouvernement a décrété la journée du 30 janvier « Journée nationale de la maladie du sommeil », pour sensibiliser et canaliser les actions nécessaires en faveur de la THA.

Classée comme faisant partie des « maladies tropicales négligées », le gouvernement congolais et ses partenaires se donnent la main pour que la maladie du sommeil ne soit plus considérée comme problème de santé publique d’ici 2020 et qu’à l’aube de 2030, l’on puisse interrompre définitivement la transmission de la maladie à l’homme.

 

 

Mamie Ngondo

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse