21 mai 1935- 21 mai 2015: Léon Kengo wa Dondo souffle sur ses 80 bougies

par -
0 1108
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La salle du spectacle du Palais du peuple a refusé le monde à la célébration de 80 ans du Président de la chambre haute du parlement, le sénateur Léon Kengo wa Dondo. 8 ans au bureau du Sénat qui équivaut au 10ième de son âge comme l’a si bien dit l’un des doyens du Sénat, en l’occurrence le sénateur Yerodia Abdoulaye Ndombasi.

Une vie passée ensemble qui a créée de l’émulation, de la fraternité, une vie sur l’humilité au service de l’administration de la Chambre qu’il dirige, tant dans l’amélioration du social de ses collègues sénateurs, que dans la production législative.

Qui est Léon Kengo wa Dondo

80 bougies allumées, 80 bougies éteintes, Léon Kengo wa Dondo dit Lobitch a soufflé sur les 80 bougies de son parcours terrestre à la lumière de Moïse, le prophète de Dieu envoyé dans une mission pour ses frères rendus en esclaves dans le pays de Pharaon.

Le parcours de Léon Kengo wa Dondo, est un parcours comblé, béni et élevé à la dignité par ses fonctions occupées depuis.

Président du Sénat depuis 2011, Autorité morale de l’Ordre des Républicains, ancien Procureur général de la République, plusieurs fois nommé Premier ministre, ex-premier commissaire du peuple, ancien membre du comité central du MPR, membre du bureau politique, Léon Kengo wa Dondo est celui qui a connu la longue longévité dans son parcours politique. Constant dans ses idées, humble, ayant la capacité d’écoute, ses qualités ont fait de lui, l’homme de la rigueur.

Marié à Maman Eliane Gombo Kengo, père de six enfants comme l’a témoigné sa jeune sœur Marcelline Kazimira, grand père, l’homme de la rigueur était comblé par la présence de ses collègues sénateurs, personnalités administratives conviées à cette manifestation octogénaire du Président du Sénat congolais qui lui donne de l’amour, de l’énergie pour mener à bon port la mission lui confiée par les sénateurs. Et l’heureux hasard a fait qu’il dirige cette chambre pendant 8 ans, alors qu’il a été appelé pour cinq ans.

Compagnon du Maréchal Mobutu, originaire de l’Equateur, Léon Kengo wa Dondo a joué un rôle prépondérant pendant les années 90 avec sa politique dite de rigueur dans la gestion de la chose publique de l’Etat. Témoin et acteur de la 2ième République, connu comme ami des institutions de Brettons Wood, puis acteur active à la Conférence nationale souveraine avec la formation du gouvernement issu de la 3ième voie pour le compte de son parti qu’il créa avec ses amis du Gouvernement, l’Union des Démocrates Indépendants (UDI). Actuellement, il est initiateur et Autorité morale de l’Union pour les Forces du Changement (UFC). Disons que les festivités ont été enjablées au rythme de la rumba congolaise, puis la chorale Mgr Luc Gillon.

Les témoignages

Après les mots bienveillants prononcés successivement par le Secrétaire général du Sénat pour le compte de l’administration de la Chambre basse, celui des sénateurs par l’un des doyens, Yerodia Abdoulaye Ndombasi, venait le temps de la remise des cadeaux, avant la projection de témoignages de la vie du Président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo. Il ressort de ces témoignages que des mots élogieux, pleins de reconnaissance et aussi l’amour du travail bien fait. L’on se souvient que c’est de lui qu’avait été introduite la culture de la défense et de débattre du budget de l’Etat au Parlement. De Michel Bongongo en passant par Baudouin Banza Mukalyi, Mukamba Kadiata Nzemba, Nzuzi wa Bombo, Matadi Nenga, puis Germain Kambinga, tous reconnaissent en cet homme la richesse de la connaissance des affaires de l’Etat. Pour certains qui ne les connaissent pas, ils diront que c’est un homme rigoureux, mais à en croire Catherine Nzuzi wa Mbombo, c’est un homme simple et courtois. Michel Bongongo a renchéri que c’est un homme qui a la capacité d’écoute très élevé, d’une forte personnalité qui a amené ses interlocuteur dans un univers de maîtrise de soi.

Trois jours durant, les festivités d’octogénaire de Léon Kengo wa Dondo vont se dérouler en trois phases. La première est celle d’hier où il a fêté avec la chambre haute et son administration, puis viendra le tour des honorables députés nationaux et leur administration, puis en famille avec ses enfants et petits enfants.

Pius Romain Rolland

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse