1re réunion de pilotage du CND-SI: Le Gouvernement veut réajuster le secteur du désarmement

par -
0 692
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Grand Hôtel, c’est le cadre choisi du 13 au 14 mai 2015, pour la 1re réunion de pilotage du Comité national du Désarmement et de la Sécurité internationale (CND-SI) en RDC. Deux jours durant, les participants vont d’une part, définir l’arbre des priorités du gouvernement de la République en cette matière du désarmement et de sécurité internationale et donner des orientations pour la bonne marche des activités de ce domaine et, d’autre part, jeter les bases de la tenue consécutive de la plénière du CND-SI et réunir les rapports synthèses d’activités de toutes les structures opérant dans ce secteur.

Pour le Coordonnateur National de cette structure présidée par le Ministre ayant la sécurité dans ses attributions, « les travaux permettront le renforcement de la collaboration entre tous les acteurs impliqués, synergie devant consolider avec pertinence les acquis du secteur de désarmement et de la sécurité internationale dans notre pays, gage indispensable pour la conception d’une meilleure politique en la matière ». Aussi a ajouté Guy Thierry Nguembas, « les exposés des rapports synthèses des acteurs tant étatiques que ceux de la société civile en passant par nos partenaires techniques et financiers afin de permettre d’étoffer un état des lieux du secteur dans notre pays ».

Avant de boucler son propos, le Coordonnateur National du CND-SI a reconnu que le domaine du désarmement est très vaste et complexe. D’où, il a invité les participants à un engagement qui soit focalisé sur la conjugaison d’efforts communs.

Créé par le décret du Premier Ministre n°011/44 du 14décembre 2011, le Comité National du désarmement et de la sécurité internationale a pour mission principale d’assurer le suivi de la mise en œuvre des traités, Conventions internationales et régionales ainsi que des accords bilatéraux et multilatéraux signés par la RDC en cette matière.

Il a pour taches de suivre l’application des instruments juridiques internationaux signés ratifiés par la RDC, d’identifier tous les opérateurs de secteur, valider les accréditations de ces structures et de faire les rapports périodiques au gouvernement, sur l’Etat des lieux du secteur.

Pour sa part, la Vice-Ministre de l’Intérieur et Sécurité représentant le Vice Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et sécurité, n’a pas pris des tournures pour préciser ce qui suit ; « Placée sous le signe de l’excellence et paix, dans cette première réunion, il s’agira de mobiliser l’ensemble de notre secteur du désarmement et de la sécurité internationale en RDC au service de la priorité numéro Un de notre pays, qui est la structuration et la fédération des activités du secteur après un état de lieux systématique devant dégager les priorités du gouvernement en la matière ».

Madame Bukasa Ntumba Martine a réaffirmé, à travers son allocution, la ferme volonté du gouvernement congolais de poursuivre avec plus de détermination et de persévérance, le renforcement de la sécurité des personnes et des biens sur toute l’étendue du territoire national dans le respect des instruments juridiques tant nationaux qu’internationaux. Et d’indiquer que c’est dans cet élan que « le Congo va relever les défis majeurs du désarmement, de la sécurité et du développement, j’espère pouvoir compter sur les appuis techniques et financiers de tous nos partenaires dans le cadre du partenariat renforcé et efficace ».

Dans ces assises, il y a comme composantes invitées : les délégués des partenaires de la société civile, techniques et financiers, les Agences du système des Nations unies du secteur, les commissions interministérielles et les points focaux, les délégués des institutions publiques concernées.

 

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse