1er consensus trouvé à la CENCO: Les signataires proposent trente-sept ministres et neuf vice-ministres

par -
0 749
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

37 ministres et 9 vices ministres, c’est le premier consensus trouvé par les parties en discussions autour de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) dans le cadre de l’arrangement particulier prévu par l’Accord politique du 31 décembre 2017, indique actualite.cd. « Nous nous mis d’accord sur la taille du gouvernement. On aura 37 ministres et 9 vices ministres. Aussi, on est tombé d’accord sur la nomenclature de ce gouvernement », a brièvement déclaré Steve Mbikayi au téléphone de actualite.cd

Les travaux ne sont pas terminés. Plusieurs points sont encore en discussions. « Nous allons reprendre les travaux demain. Chaque partie doit venir avec ses propositions sur la répartition de ces portefeuilles. Et nous allons également discuter sur d’autres points restés en suspens, a ajouté le président du Parti travailliste participant pour le compte de l’opposition signataire du compromis politique du 18 octobre. Pour rappel, le Rassemblement proposait une équipe de 45 membres dont le Premier ministre alors que la MP suggérait un gouvernement de 68 membres. Pour sa part,  l’opposition signataire de l’accord du 18 octobre préconisait un exécutif de 45 portefeuilles.

Soulignons que les signataires de l’accord global et inclusif du Centre Interdiocésain de Kinshasa se sont mis la corde au cou. En effet, ils n’ont que quatre jours, soit du 11 au 14 janvier 2017, pour l’élaboration et adoption de l’arrangement particulier, document indispensable à la mise en application de l’accord de la Saint-Sylvestre. A en croire Mgr Marcel Utembi, président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), qui s’adressait aux signataires dudit accord, ce document a l’avantage d’expliciter, de concrétiser, de préciser la manière dont les principes énoncés dans l’accord doivent être appliqués. Il définit les modalités de la mise en œuvre des clauses de l’accord.

Et de renchérir que l’arrangement particulier dont il est question, concerne principalement les points suivants : le Gouvernement à former, la mise en place du conseil national de suivi de l’accord, le chronogramme de la mise en œuvre de l’accord. A cela s’ajoute la redynamisation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le renouvellement des membres du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) et le suivi de quelques recommandations particulières.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse