19 et 20 septembre: Les femmes du Cafco expriment leur indignation face à l’insécurité, panique et intolérance politique

par -
0 444
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Chaque jour qui passe, les associations, structures et partis politiques se réunissent pour évaluer les dégâts causés par les manifestants à l’appel du Rassemblement. La marche pacifique autorisée par la Ville province de Kinshasa, s’est transformée en une manifestation de pillage, incendie et vandalisme des édifices privés, publics et sociaux tels, les écoles, les hôpitaux et même des véhicules de l’Etat qui assurent le transport en commun. Comme des chiens enragés, les manifestants se sont attaqués à tout, incendiant, pillant et vandalisant des biens publics et privés.

Les femmes du Cafco ont exprimé leur indignation, hier mardi 21 septembre, face à la situation d’insécurité, de panique et d’intolérance que traverse la République démocratique du Congo. Les femmes du Cafco en appellent, par ailleurs, à la responsabilité des uns et des autres, enfin que la paix soit restaurée rapidement. C’est ce qu’a indiqué Mme Rose Mutombo Kiese, en ces termes : « L’heure est grave. Nous, femmes congolaises de toutes tendances réunies au sein du Cadre Permanent des Concertations de la Femme congolaise, présentons nos condoléances les plus attristées à toutes les familles éprouvées, exprimons notre indignation face à la situation d’insécurité, de panique, d’intolérance prévalant notamment dans la capitale, et en appelons  à la responsabilité des uns et des autres, afin que la paix soit restaurée urgemment et que les droits et libertés de citoyens soient respectés dans notre pays », a-t-elle souligné.

Pour Mme Rose Mutombo Kiese, en effet, toutes les femmes congolaises appellent les parties prenantes au processus démocratique et électoral, à trouver très rapidement un consensus global. Il en va de l’interpellation de tous les acteurs politiques tant de la Majorité que de l’opposition à faire preuve de sagesse, de patriotisme et de responsabilité. Les mêmes femmes invitent les forces de l’ordre et de sécurité à assurer la sécurité des personnes et de leurs biens en toutes circonstances. La jeunesse congolaise n’est pas épargnée par les Femmes de Cafco. Elles l’invitent à s’abstenir et s’interdire de répondre aux appels incitant à la haine, aux pillages, à la destruction des biens publics et privés. Les femmes de Cafco insistent sur le fait que la jeunesse congolaise ne doit pas céder à la manipulation politicienne, d’où qu’elle vienne, pour ne pas hypothéquer davantage son avenir. « La Société civile et les confessions religieuses, les associations et organisations Non gouvernementales doivent promouvoir la cohésion sociale, la paix et la tranquillité. Nous en appelons à la population à la paix et au calme et qu’elle soutienne le dialogue politique inclusif », a déclaré Mme Rose Mutombo Kiese.

(Pius Romain Rolland )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse