19 décembre, Bitakwira rassure : « Le ciel ne va pas tomber sur la RDC »

par -
0 416
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Traditionnellement, l’Alliance pour la République à travers la Conscience Nationale (ARCN), tient chaque mercredi la réunion hebdomadaire du parti, en vue de scruter et passer au peigne fin l’évolution socio-politique de la République Démocratique du Congo. A celle d’hier mercredi 07 décembre, le parti s’est focalisé sur l’implantation de différentes structures, vu  que le samedi 10 décembre, le parti va implanter la cellule de Bumbu, dans la Fédération de l’ARCN/Funa.

Curieusement, peu avant la tenue de cette grande réunion hebdomadaire, Justin Bitakwira, Président national de l’ARCN a conféré pendant plus de deux heures avec la presse internationale sur les questions politiques de l’heure.

Cependant, contrairement aux autres partis politiques qui se réunissent dans le but de provoquer le chaos de la République, l’Alliance pour la République et la Conscience Nationale, affirme que le ciel ne tombera jamais sur le Congo, si tout le monde a la conscience sur ses épaules, mais aussi son parti se prépare à affronter les échéances électorales futures. Pour y parvenir, une mise au point a été faite par son Président national au sujet de la date fatidique du 19 décembre, mais aussi de la mission des bons offices de la Cenco auprès du Rassemblement confiée par le Chef de l’Etat Joseph Kabila.

A l’en croire, l’ARCN tient chaque mercredi la réunion hebdomadaire au siège du parti, et les weekends  les cadres du parti se déploient à la base pour redynamiser les militants dans une opération intitulée : « il faut occuper Kinshasa». « Nous sommes comme une équipe de football qui fait ses entrainements pour prétendre gagner une coupe un jour. Nous avons compris qu’il y a des partis qui prétendent être des grands, mais c’est rester de partis de nom ; si pas des partis de nom mais de leurs leaders. Très peu de partis te diront qu’ils ont de comités à Kasavubu, Ndjili, Kalamu, Ngiringiri, Bumbu, Selembao etc. nous du moins nous occupons la capitale. Ça je peux vous assurer », indique-t-il.

L’actualité étant dominée par l’audience du Chef de l’Etat Joseph Kabila accordée à la Cenco, en marge de la mission de bons offices lui confiée, pour certains, ils estiment que la République reste suspendue à la démarche de la Cenco. Pour Justin Bitakwira, il se fait flatter, par ceux qui ont fait courir le monde entier pour trouver de facilitateurs et de médiateurs internationaux puissent se rabattre aujourd’hui, aux médiateurs locaux. Pour le Président  national de l’ARCN, c’est une fierté pour lui. « C’est une fierté pour moi que vous ne pouvez pas vous imaginer parce que nous avons vu les gens prendre des avions aller en Amérique, en Europe et en Asie pour aller chercher des médiateurs, aujourd’hui se rabattre sur la Cenco. C’est une fierté de la médiation congolaise, parce qu’il a toujours été dit, les Congolais placés dans les conditions requises, sont capables de surprendre le monde», nous confie-t-il.

S’agissant du format réduit prétendument annoncé d’un second Dialogue, Justin Bitakwira affirme qu’il s’agit d’harmoniser les divergences qui tournent autour de l’Accord du 18 octobre de la Cité de l’Union africaine. « L’Accord reste ouvert, parce que si le Président de la République commet la faute de jeter dans l’eau l’Accord du 18 octobre, il regrettera, je pense toute sa carrière politique. Moi, je pense que ces divergences soient vite harmonisées parce que nous gagnons plus en étant ensemble qu’en étant divisé. Je ne voudrais pas voir mon pays, souhaiter devenir la Lybie de demain, la Somalie d’hier ni la Syrie d’aujourd’hui parce que tous les yeux du monde nous regardent et pour la plus part du reste du monde entier souhaite nous voir plonger dans le chaos. Or, c’est à nous de sauver notre République », s’inquiète-t-il.

En outre, voir le Rassemblement faire marche en arrière est le souhait de tout le monde, affirme Justin Bitakwira, du fait que cela ne le gêne en rien  étant donné que le rôle qu’il va jouer dans le gouvernement, est un rôle de mérite de ce que son leader a fait pour la République Démocratique du , du fait que ça ne sera pas un cadeau, mais un mérite. « Si le Rassemblement revient à la raison qu’il soit le bienvenu pour aller adhérer à l’Accord du 18 octobre 2016 et que les divergences de vue soient harmonisées », indique-t-il.

Par ailleurs, Justin Bitakwira reste optimiste quant à l’avenir de la République Démocratique du Congo, en ce que la mission de bons offices de la Cenco confiée par le Président de la République aille de l’avant. « J’ai appris qu’il y aura un format très réduit pour deux ou trois jours pour le simple amendement de l’Accord du 18 octobre. C’est comme ça que j’appelle ça ! C’est une forme d’amendement ou d’enrichissement de l’Accord. Je crois qu’on n’ira pas loin de l’Accord, j’en suis certain. C’est ne pas un dialogue bis, mais une simple amélioration, amendement et enrichissement de l’Accord du 18 octobre », rejette-t-il le projet d’un second dialogue.

Par rapport à l’attitude négativiste du Rassemblement, l’élu d’Uvira dans le Sud-Kivu dans son style proverbial espère cette fois-ci que le poteau de but étant vide, sans gardien, le Rassemblement et l’UDPS vont marquer un but, dans un sens positif et constructif pour l’avenir de la République Démocratique du Congo. « Dans le cas contraire, ma grand-mère est toujours là pour que la malédiction plane sur tout le monde au cas où ils tombent dans l’échec. Ce dernier n’est pas à envisager ni à souhaiter. Personnellement je ne me gêne pas de dire, il faudrait plutôt nous  voir tous soudés, unis pour qu’on aille dans les élections libres, transparentes et apaisées. C’est mon vœu le plus ardent et ma grand-mère ne me contredirait pas », insiste-t-il, de renchérir que le dialogue doit être une culture en République Démocratique du Congo, qui doit être permanente.

(Pius Romain Rolland )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse