17 mai 1997, une journée qui ne doit pas passer inaperçue

par -
0 213
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

17 mai  1997- 17 mai 2017, 20 ans se sont passés  depuis que l’alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL) a pris le contrôle de l’appareil de l’Etat en Rd Congo. Une date qui ne doit pas rester inaperçue dans la tête et le cœur de tout le peuple congolais. C’est avec les soucis de savoir si les Congolais en général et kinois en particulier se souviennent encore de cette date historique que le quotidien L’Avenir est descendu sur terrain pour poser quelques questions aux Kinois à ce sujet.

Le premier à prendre la parole, c’est M. Kikuata, habitant la commune de Lemba : «  Pour moi, cela restera inoubliable car c’est à cette date que ma première fille est venue aux monde. Nous avons eu du mal, ma femme et moi, à trouver un hôpital ouvrable. Mais grâce à Dieu, tout s’est bien passé. J’ai  vu arriver les premiers éléments en colonnes. Certains portaient des armes sur les épaules, d’autres avaient des caisses de munitions sur la tête, des sacs etc.…des gens chantaient et criaient. Il y a eu même des mères qui sont venues avec de la nourriture et de l’eau à offrir aux militaires. Un geste pour leur dire qu’elles étaient d’accord avec ce que ces soldats venaient d’accomplir ».

-M. Gwabene Pierre (Commune de Limite) : « Moi je suis descendu seulement par curiosité, pour voir ces soldats. Comme je ne suis pas loin du boulevard du 30 juin, j’ai même eu la chance de serrer les mains de ces soldats. La joie était immense sur nos visages et dans nos cœurs, de voir ces jeunes qui ont réalisé des exploits. Ils ont réussi  à renverser Mobutu, après une dictature de trente-deux (32) ans. Il ne se  passe jamais un seul jour sans que je ne pense à cette journée-là. J’avais tellement voulu que ce jour arrive, car j’étais choqué par ce qui se passait pendant le régime du président  Mobotu.

Ceux qui considèrent le 17 mai comme une date d’émergence sur le plan politique ajoutent :

« Ce mouvement révolutionnaire n’avait d’autre objectif que celui d’installer un programme de démocratisation et de développement  qui implique notamment et l’auto-prise en charge de la population, renchérit M. Donaten Kipulu. Et cette vision a été perturbée par la guerre d’agression et l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila. Malgré que la RDC ait sombré de nouveau dans les antivaleurs, j’espère que les Congolais prendront conscience de l’impact de cette journée dans la politique congolaise. Ils pourraient ainsi se réorganiser pour sauvegarder  les acquis de cette journée du 17 mai 1997 ».

Le dernier à s’exprimer, M. Jean-Marie Mweneluata, est membre d’un parti politique associé au mouvement du 17mai : «  Les valeurs que défendaient M’Zée ne sont plus d’actualité aujourd’hui. Car malgré notre émergence sur la vie politique à la venue de l’AFDL, rien n’est resté en place. La corruption qui avait disparu a fait surface. L’impunité est devenue un fait normal. Rien ne tient debout, surtout sur le plan politique. Au temps de Laurent Désiré Kabila, un ministre  qui ne faisait pas bien son travail pouvait être suspendu. Il a révolutionné le travail avec le Service national (SN). Mais tout  cela a disparu. La guerre d’agression et son assassinat n’ont pas facilité les choses. La vision a été perturbée. La Rd Congo qui était en train de grandir a vu sa croissance s’arrêter à mi- chemin. Une journée qui mis d’accord les chrétiens et le païens ».

Ainsi, le 17 mai 1997, des amitiés ont été rompues, des familles se sont retrouvées en deuil, pour une fois la population à tendu ses bras à une équipe de rebelles pour faire la loi dans son pays. L’opposition et le pouvoir en place ont parlé un même langage pour l’amour de la patrie. La Rd Congo un pays qui promet, ne doit jamais oublier son sacrifice pour être libre d’un régime dictatorial. Mais qu’a-t-on fait  de cette libération 20 ans après ? La question reste posée.

(Blandine Zawadi Kanza/ stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse