100 jours après sa prise de fonction comme PCA: Le satisfecit d’André-Alain Atundu

par -
0 396
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Cent (100) jours depuis sa prise de fonction comme Président du Conseil d’Administration de la Snel SA, André-Alain Atundu se devait d’observer un court arrêt, afin de dresser un premier bilan de son action, soit une première évaluation. Il a commencé par expliquer le contexte de sa nomination, à savoir au moment de la transformation de Snel, entreprise publique, en Snel SA, Société commerciale. Dans ce contexte, la première mission était de mettre en place les mécanismes performants et de créer les valeurs qui doivent donner naissance à une culture d’entreprise newlook. Ça a été donc un privilège, d’autant plus qu’il implique un sens aigu de responsabilité et un engagement sans faille.

Dans son discours devant la presse, le PCA de la Snel SA a indiqué qu’à sa prise de fonction, la société présentait le tableau suivant : personnel de 6.6946, contrat de 2.934, projet en cours de 65, nombre de journaliers : 2.325 et un chiffre d’affaire de plus de 700 millions de dollars Us. Ces éléments structurels ont appelé la mise en œuvre d’une série d’opérations d’assainissement, notamment l’audit éthique de l’entreprise pour déterminer le degré d’adhésion et d’engagement des agents au nouveau statut de la société et un audit des procédures pour adopter les procédures et les pratiques en fonction des exigences de l’environnement économiques et politique du moment.

« Toutes ces considérations ont été coulées en orientations stratégiques et concrétisées en objectifs budgétaires et d’action au cours des réunions du Conseil d’Administration. Et durant cette période, la société a eu à faire face à de grosses pannes à Kalemie en octobre, à Kisangani, à Goma en novembre et à Kinshasa en décembre », dit-il, avant de souligner qu’en toutes ces situations, la Direction générale a déployé un trésor d’énergie pour mobiliser toutes les ressources humaines, financières, matérielles et techniques nécessaires, afin de normaliser la situation dans les agglomérations touchées au moindre délai. D’ailleurs, pour permettre au Conseil d’Administration de jouer son rôle en garant du bon fonctionnement de l’entreprise, les administrateurs (Mme Liska Abayuwe, Mme Sandrine Mubenga, M. Ghislain Chikez Diemu, M. Jean-Paul Dambana, MM. Alphonse Kisolokele, Raphael Luhulu et Marcelin Minaku) se sont déployés sur le terrain, pour voir d’eux-mêmes et vivre certaines réalités de l’entreprise in situ et in vivo.

Des perspectives d’avenir prometteuses

A en croire André-Alain Atundu, ces premiers mois de collaboration avec toutes ces personnalités disposant d’une expérience avérée tant dans les domaines publics que privés, à la hauteur des enjeux et défis du moment, qui s’est mise à la tâche immédiatement après sa nomination, ont contribué à consolider la cohésion de l’équipe et à former une volonté commune pour faire face aux enjeux et aux défis en présence. « Conformément à ma philosophie de  travail, nous évoluons dans l’esprit de la continuité du service public ‘’tout ce qui a été réalisé par nos prédécesseurs sera consolidé, et tout ce qui n’a pas été achevé sera mené à bonne fin’’, comme les stations de Makala et de l’UPN », dit-il, avant d’insister : c’est dans ces conditions que nous pouvons envisager sereinement les perspectives d’avenir par des innovations et des options managériales susceptibles d’améliorer la situation de Snel SA, notamment sur le plan de dette, de la situation sociale des agents, et des conditions techniques et professionnelles.

Et de renchérir que toutes nos initiatives, toutes nos actions, toutes nos options managériales, bref toutes nos décisions sont et seront prises dans la perspective de la Révolution de la Modernité. Elles auront donc comme objectif, la diminution ou la fin des pénibilités pour les agents et de tracasseries pour les clients, l’accès à un plus grand confort et l’amélioration de l’environnement au bénéfice de nos clients.

Enfin, pour permettre à la société d’œuvrer en toute sécurité et à l’abri de la concurrence déloyale, le Conseil d’Administration mènera une action de sensibilisation auprès des autorités compétentes en vue de la création et de l’installation d’une autorité de régulation dans le secteur de l’électricité. D’autre part, il se propose de suggérer aux autorités compétentes, l’institutionnalisation d’une journée nationale de l’électricité pour permettre à la Snel de se situer par rapport aux enjeux du secteur et de mieux communiquer avec le public.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse