07 avril 2018:Le ministère de la santé publique ptojette le Village Santé à Kinshasa

par -
0 194
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le ministère de la santé publique organise le 07 avril 2018 à Kinshasa, le Village Santé, en marge de la célébration de la 70ème journée mondiale de la santé, a-t-appris lundi du service de communication de ce portefeuille de l’Etat.

Selon la source, cette rencontre permettra aux différents acteurs, œuvrant dans le secteur de la santé de présenter leurs services au grand public.

Le ministère de la santé entend mettre à la portée du public des informations nécessaires sur la santé, en organisant le dépistage gratuit du VIH, de la tuberculose, du paludisme et d’autres maladies.

Cette journée porte sur le thème :« soins de qualité accessibles pour tous et partout en RDC, c’est possible dès aujourd’hui ».  Il est prévu, en marge, la sensibilisation sur les méthodes de planification familiale, des jeux concours et de l’animation et danses.

Notons que cette date du 7 avril commémorant la journée mondiale de la santé  correspond à celle de la date de l’entrée en vigueur  de  la constitution de l’Organisation Mondiale de la Santé  en 1948. Il y a donc 70 ans que cette grande institution de santé et la journée mondiale existent. La journée mondiale de la santé, célébrée tous les ans le 7 avril, marque également  l’anniversaire de la création de l’organisation mondiale de la santé et qui donne l’occasion unique de mobiliser l’ensemble des parties prenantes sur un thème de santé important pour toutes les populations du monde.

Selon l’OMS, le grand message attendu  pour cette journée de santé le 7 avril prochain  dans le monde tournera autour de ce concept la couverture sanitaire universelle. Il s’agit de lancer à la population que la couverture santé universelle consiste à veiller à ce que chaque personne bénéficie de services de santé de qualité, où et quand elle en a besoin, sans subir de difficultés financières. Personne ne devrait avoir à choisir entre une bonne santé et les autres nécessités de la vie. La CSU est un élément indispensable à la santé et au bien-être des peuples et des nations. La CSU peut être mise en place. Certains pays ont déjà accompli de grands progrès. Le défi, pour eux, est de maintenir la couverture afin de répondre aux attentes de la population.

Tous les pays adopteront une démarche différente en matière de CSU,  il n’y a pas de formule unique. Mais chaque pays peut faire quelque chose pour instaurer la CSU.

Pour que les services de santé soient réellement universels, il faut passer de systèmes de santé structurés autour des maladies et des institutions à des services de santé conçus en fonction des populations et pour elles. Chacun peut contribuer à la CSU en participant au débat.

Dans l’expression «couverture santé universelle», le terme «universelle» signifie «pour tous et toutes», sans discrimination: il s’agit de ne laisser personne de côté. Chaque personne, où qu’elle soit, a le droit de bénéficier des services de santé dont elle a besoin sans sombrer dans la pauvreté.

100 millions de personnes sombrent dans la pauvreté, un frein aux soins de santé

Quelques faits et chiffres ouvrent des brèche à ce concept de CSU , notamment au moins la moitié de la population mondiale n’a pas accès aux services de santé essentiels; près de 100 millions de personnes sombrent dans la grande pauvreté, contraintes de survivre avec seulement 1,90 dollar (US $) par jour voire moins, car elles doivent payer des services de santé de leur poche; plus de 800 millions de personnes (presque 12% de la population mondiale) consacrent au moins 10% du budget de leur ménage à leurs dépenses de santé, pour un enfant malade ou un autre membre de la famille, montre le rapport de l’OMS. Ces milliers de personnes  supportent ainsi ce que l’on appelle des «dépenses catastrophiques»; les dépenses catastrophiques pour soins de santé sont un problème mondial. Dans les pays riches d’Europe, d’Amérique latine et de certaines régions d’Asie qui ont atteint des niveaux élevés d’accès aux services de santé, de plus en plus de ménages consacrent au moins 10% de leur budget aux dépenses de santé directes.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse